UN EXILÉ DE MARQUE


Dans deux précédents numéros de notre journal nous évoquions le Président Manuel TEXEIRA-GOMÉS. Quelques uns d’entre nous se sont manifestés sur ce sujet et principalement Georget BERG témoin direct, bien qu'enfant à l'époque, de la présence de cet illustre personnage à Bougie. Nous vous livrons le passage de sa lettre du 22/10/2003 dans laquelle il évoque succinctement ses souvenirs :


“La vie du Président Texeira a été étroitement liée à notre famille. Personnellement je l’ai bien connu et je lui rendais souvent visite dans sa chambre où il me donnait des timbres pour ma collection (j’avais alors 7 à 8 ans). Du fait de son isolement il faisait un peu partie de notre famille. Il se restaurait à la brasserie de l’Etoile durant les premières années de son exil, plus tard, quand il commença à s’affaiblir, à la même table que mon oncle Charles Berg et ma tante. Ils recueillirent, avec “Marabout” le portier de l’hôtel, son dernier souffle. Sa dépouille mortelle fut ensuite inhumé dans notre caveau familial auprès de mes grands-parents et l’une de mes sœurs. Je suis persuadé que les autorités portugaises ignorent ces détails. J’ai aussi estimé qu’il fallait porter cela à votre connaissance”.

Georget BERG nous communique également une copie de la thèse sur Texeira-Gomés, écrite par Claude GARDA bougiote agrégé de philosophie, ainsi que la photographie qui suit.

(le document de C. Garda est disponible auprès de notre association).

Le Président Texeira sur le balcon de sa chambre de l'hôtel de l’Étoile - place de Gueydon à Bougie.
(photo famille Berg)


Un buste du président fut érigé, début des années 2000 par la ville de Béjaïa, sur l'ancienne place Billard
Retour vers > SOMMAIRE